Penya Barcelonista de Lisboa

dissabte, de maig 08, 2010

Le Barça garde la main


Le Barça garde la main
Le Barça (3-2 à Séville) garde 1 point d'avance sur le Real (5-1 contre Bilbao).

La Liga livrera son verdict dimanche prochain.
Très vite, l'attention s'est focalisée sur Santiagio-Bernabeu et la réponse du Real Madrid au leader, le FC Barcelone ayant demarré pied au plancher son match à Séville, samedi soir. Après quelques minutes seulement à Sanchez-Pizjuan, les Blaugrana menaient déjà grâce à Lionel Messi, lancé par Maxwell et trop vif pour Julien Escudé (1-0, 5e). Le Real n'a pas tardé à répliquer sur un penalty transformé par Cristiano Ronaldo suite à une faute de main, également sanctionnée de l'expulsion du défenseur de l'Athletic Bilbao responsable (1-0, 21e). Puis, tour à tour, les rivaux pour le titre ont fait trembler leurs supporters. Le Real, d'abord, rejoint malgré sa supériorité numérique au bout d'un étonnant slalom de Yeste, la pointe du visiteur basque (1-1, 41e). A ce moment du match, le Real avait perdu le Championnat. Le Barça, qui avait ajouté un 2e but par Bojan sur une passe de Xavi (2-0, 28e), possédait alors trois points d'avance et le bénéfice d'une meilleure différence particulière avant la dernière journée, dimanche prochain.

Deux minutes d'absence

Le Barça aussi a inquiété ses nombreux partisans qui avaient fait le déplacement. Les Catalans ont d'abord inscrit un 3e but par Pedro (63e), alors qu'ils étaient eux aussi en supériorité numérique après l'expulsion de Konko, le défenseur français de l'Athletic (56e). Mais Kanouté (69e, 3-1) puis Luis Fabiano (71e, 3-2) ont profité de deux absences défensives des Barcelonais pour faire souffler le froid dans le dos de Pep Guardiola. Au même moment, le Real se réveillait à Bernabeu, reprenant l'avantage par l'intermédiaire d'Higuain, en embuscade sur une tête de Benzema repoussée par le gardien (73e, 2-1). Le Français a ensuite marqué le 4e des 5 buts de la Maison Blanche. Une large victoire qui ne change rien au problème : dimanche prochain, le Real devra gagner à Malaga et espèrer un faux pas du Barça au Camp Nou contre Valladolid. Le Real sera à fond derrière le relégable, vainqueur de Santander (2-1) samedi et qui a besoin d'un exploit en Catalogne pour se sauver. Les Blaugrana ne sont pas encore champions.

0 Comments:

Publica un comentari a l'entrada

Links to this post:

Crear un enllaç

<< Home