Penya Barcelonista de Lisboa

diumenge, de maig 02, 2010

Le Barça se fait plaisir


Le Barça se fait plaisir

Eliminé par l'Inter mercredi en demies de la C1, Barcelone s'est fait plaisir à Villarreal (4-1). Contre Osasuna, le Real (2e) aura la pression dimanche.
Barcelone veut se faire pardonner son élimination de la Ligue des champions et offrir le titre de champion d'Espagne à ses supporters. Samedi soir, il leur a déjà donné du baume au coeur en faisant le spectacle au Madrigal de Villarreal (4-1). Critiqué pour son inefficacité contre l'Inter, Messi a montré la voie aux siens dès la 18e. Bien trouvé par Xavi, et surtout auteur d'un contrôle phénoménal, l'Argentin a battu Diego Lopez aidé par la déviation de Godin. Il a aussi marqué son 29e but de sa saison en Liga, en toute fin de match (88e).

Auteur d'un 1-1 lors de l'aller au Camp Nou, le Villarreal d'Ibagaza (340 matches de Liga, aucun Argentin n'a fait mieux) n'a pas vraiment démérité. Organisé comme l'Inter avec deux lignes de quatre joueurs très rapprochées, mais plus prompt que l'équipe italienne pour se projeter vers le but adverse, le club du Levant s'est créé de grosses occasions tout au long de la rencontre, profitant de la fébrilité de Valdés. Villarreal, notamment par l'ancien Lyonnais Nilmar, n'a pas su les faire fructifier. Grave erreur face à un Barça très joueur, notamment grâce à l'apport de Bojan qui a poussé Ibrahimovic sur le banc. Vu la prestation du jeune Espagnol au Madrigal, les supporters catalans peuvent applaudir des deux mains et le Suédois peut se faire du souci. Proposant constamment des solutions, propre dans ses transmissions, Bojan a inscrit un superbe but à la 41e (grand pont sur Gonzalo, tir croisé du droit).

Encore un match mémorable de Xavi

Entre temps, Xavi avait marqué un bien beau coup-franc (33e). Incertain jusqu'au dernier moment, le milieu de Terrassa a donné une leçon de football dans l'entrejeu. Il a été bien secondé par Busquets qui a d'abord gratté de très nombreux ballons avant de perdre pied : il s'est fait remonter les bretelles par Guardiola lorsqu'une de ses rares erreurs a amené le but adverse à la 67e avant d'échapper par miracle à une expulsion, l'arbitre lui ayant mis deux jaunes mais pas de rouge... En tout cas, le FC Barcelone s'est donc d'abord rassuré sur son niveau de jeu avant d'avoir plus de difficultés suite aux entrées en jeu de Senna et Llorente, buteur tardif. Le Real Madrid (2e), qui reçoit Osasuna, se trouve pour le moment à quatre points. Les Catalans seront tous supporters de Pampelune dimanche soir. - Cyril OLIVES

0 Comments:

Publica un comentari a l'entrada

Links to this post:

Crear un enllaç

<< Home