Penya Barcelonista de Lisboa

divendres, de gener 27, 2012

Le Barça sort un bon Real. L’ÉQUIPE.fr
















Auteur d’un bon match au Camp Nou, le Real Madrid a tenu le Barça en échec après avoir remonté deux buts (2-2). Défait lors de l’aller (1-2), le club de José Mourinho lâche le seul titre remporté la saison dernière.
 
Physiquement, une fois n’est pas coutume, le Real a tenu le coup. Tactiquement, Mourinho a su répondre à l’équation proposée par Guardiola. Mais le club madrilène n’a rien pu faire face aux deux éclairs catalans qui ont vu Pedro et Alves marquer en seulement deux minutes, juste avant la pause (43e, 45e). Le premier but a été inscrit suite à une percée superbe de Messi plein axe, et d’une passe astucieuse de l’Argentin. Le second est venu d’un corner mal renvoyé par la défense merengue, et d’une frappe lumineuse en pleine lucarne du Brésilien. En deux actions, Barcelone a anéanti tout ce que le Real avait su montrer en première période. L’énervement de Ronaldo et de Casillas en dit long sur l’état d’esprit du Real : face au Barça, c’est infernal…
 

Le Barça n’a plus perdu depuis sept matches contre le Real

Sans défaite lors des sept derniers clasicos, Barcelone a énormément souffert lors de cette rencontre. Fébriles, les Catalans ont même failli offrir à Higuain l’ouverture du score après… neuf secondes de jeu ! Mais l’Argentin, préféré à Benzema, a été d’une médiocrité affligeante ce mercredi soir. Il a notamment oublié deux partenaires bien placés plein axe à la 28e lorsqu’il a été mis en échec par un Pinto solide dans les buts. Le remplacement de l’Argentin par Benzema à l’heure de jeu a d’ailleurs tout changé pour Madrid. A la 68e, Ronaldo a réduit la marque, bien lancé par un Özil qui avait trouvé la barre en première période (26e). Quatre minutes plus tard, l’attaquant français a égalisé après une action personnelle pleine de classe dans la surface. Il a marqué trois buts lors des quatre derniers clasicos.
 
En tout cas, le vingtième match de José Mourinho contre le Barça a été sacrément engagé. Son Real a d’ailleurs terminé la rencontre à dix, Ramos ayant été expulsé un peu durement. C’est la neuvième expulsion lors des dix derniers clasicos ! Pepe, lui, a terminé la rencontre on ne sait comment…
Tout au long du match, les tacles ont été virils, les interventions spectaculaires. Les Barcelonais ont d’ailleurs dû montrer un visage qu’on leur connaît peu, puisque les mauvais coups ont été nombreux de la part de Puyol ou de Fabregas. L’arbitre, lui, n’a pas été à la hauteur d’une telle rencontre. Il aurait pu siffler trois penalties (main de Busquets à la 18e, faute de Pepe à la 35e, main d’Abidal à la 39e) et s’est souvent trompé dans ses décisions, notamment lorsqu’il aurait dû expulser Diarra à la 45e. Cela n’a pas empêché les joueurs de sortir un match palpitant. Madrid peut travailler sur ce 218e duel face à son meilleur rival (86 victoires chacun, 46 nuls). Barcelone, qui a perdu Iniesta et Sanchez sur blessure, entre dans le dernier carré comme Bilbao et Mirandés.
 
Cyril OLIVES (@CyrilOlives)
 

71 Comments:

Publica un comentari a l'entrada

Links to this post:

Crear un enllaç

<< Home