Penya Barcelonista de Lisboa

dijous, de novembre 24, 2011

Le Barça trop fort pour le Milan – ÀNIMS TITO



AC Milan 2-3 FC BarcelonaDeux fois rejoints au score, les tenants du titre s’imposent à San Siro et remportent le Groupe H.
Le FC Barcelona s’est imposé 2-3 ce soir à San Siro, se révélant trop fort pour une équipe de l’AC Milan qui avait pourtant réussi une superbe entame. Les Blaugrana se qualifient pour les 8es de finale de l’UEFA Champions League et sont désormais assurés de remporter le Groupe H.
Ce sont pourtant les Rossoneri qui entraient le mieux dans cette rencontre, déployant un pressing haut qui mettait sous l’éteignoir le traditionnel jeu de passes des Barcelonais. L’un des joueurs milanais les plus en vue était Mark van Bommel, intraitable face aux brillants attaquants catalans. Le milieu de terrain néerlandais était cependant responsable de l’ouverture du score barcelonaise, en déviant dans ses buts un centre de Seydou Keita, sous la pression de Xavi Hernández dans son dos (14e).
Un homme refusait de se laisser abattre : Zlatan Ibrahimović, qui avait à cœur de briller face à ses anciens coéquipiers, glissait le ballon entre les jambes de Víctor Valdés, après un magnifique service de Clarence Seedorf (1-1, 20e). Le Barça parvenait alors à déployer son jeu léché, et se procurait plusieurs occasions, notamment par David Villa (à bout portant) et Lionel Messi, qui voyait une frappe repoussée par la transversale, avant de tirer plus tard un penalty consécutif à une faute d’Aquilani sur Xavi Hernández… puis un second, sa première tentative ayant été refusée car il feinté son tir. L’Argentin marquait cette fois en force, enroulant sa frappe au ras du poteau gauche de Christian Abbiati à la demi-heure de jeu.
Au retour des vestiaires, les Blaugrana reprenaient sur le même rythme et multipliaient les actions dangereuses, à l’image de la très bonne combinaison de David Villa avec Xavi Hernández, mais le tir de l’attaquant manquait le cadre. Les Milanais se chargeaient alors de leur faire regretter leurs erreurs, en marquant sur leur première occasion en seconde période : profitant d’un mauvais dégagement de Javier Mascherano, Kevin-Prince Boateng s’emmenait le ballon du talon, mystifiant Éric Abidal au passage, avant de battre Víctor Valdés au premier poteau d’un angle fermé (54e).
Le match était relancé : les vagues rossoneri s’enchaînaient, portées par un public qui avait retrouvé de la voix et accompagnait chacune des attaques milanaises. Mais c’était sans compter sur l’inévitable Messi, qui offrait une sublime passe en profondeur au milieu de cinq défenseurs pour trouver Xavi Hernández, qui redonnait l’avantage aux Catalans neuf minutes plus tard.
Même si les deux équipes jouaient crânement leur chance jusqu’au coup de sifflet final, les filets ne tremblaient plus, à la joie des tenants du titre barcelonais, qui s’adjugent la première place de leur groupe et valident leur qualification en 8es de finale.
©UEFA.com 1998-2011. All rights reserved.

4 Comments:

Publica un comentari a l'entrada

Links to this post:

Crear un enllaç

<< Home