Penya Barcelonista de Lisboa

diumenge, d’agost 29, 2010

Le Barça fait déjà mal...


Le Barça fait déjà mal...

Première journée et premier carton pour le Barça. Facile vainqueur du Racing Santander dimanche (3-0), le champion en titre a d'entrée montré qui était le patron. Avec son nouveau buteur David Villa, comme seul véritable changement, l'équipe de Guardiola a construit son succès calmement. Sans vraiment forcer, il s'est encore appuyé sur ses merveilleuses individualités. A commencer par la plus fortes d'entre elles, Lionel Messi. Après 3 minutes seulement, le génial Argentin a faussé compagnie à tout le monde, parfaitement lancé par Iniesta, avant de conclure d'un ballon piqué. Encore plus subtile, la reprise de volée lobée d'Iniesta justement, sur un dégagement du poing de Toño, a permis aux Blaugrana de faire le break (33e). En attendant la suite...

La suite, c'est un penalty de Tchité arrêté par Victor Valdès (35e), mais surtout le premier but de Villa en Championnat sous ses nouvelles couleurs. Discret jusque-là, voire effacé même si régulièrement cherché par ses partenaires, l'attaquant de la Roja n'a eu besoin que d'une occasion pour ouvrir son compteur. Servi par Daniel Alves côté droit, il a magnifiquement ajusté son coup de tête au deuxième poteau (62e). Lucarne ! La première de la saison. A partir de là, c'est comme si l'ancien Valencian avait toujours joué au Barça. Comme par enchantement, ses déviations en une touche ont alors trouvé preneur. Comme par magie, il s'est fondu dans le collectif catalan.

Un Abidal convaincant dans l'axe

Seul bémol dans cette première démonstration : la sortie sur blessure à la mi-temps de Xavi, remplacé par Pedro. Plus par précaution qu'autre chose. Tout comme l'absence de Puyol au coup d'envoi, laissé sur le banc. Un choix qui a permis à Guardiola de tester Eric Abidal dans l'axe, son poste de formation. Et contrairement à ce que pense Laurent Blanc, qui ne l'a pas sélectionné en équipe de France pour les matches face à la Biélorussie et la Bosnie, l'ancien Lyonnais peut encore être très convaincant en charnière centrale. Même si au Barça c'est vrai, tout est plus facile évidemment.

4 Comments:

Publica un comentari a l'entrada

Links to this post:

Crear un enllaç

<< Home